Mort pour la France

Mort pour la France : Arnaud Beltrame

Ce matin, une immense tristesse mélangée d´une grande colère, m’envahit. Notre dernier héros est mort pour la France, à 44 ans, dans une guerre sans nom. « Ma vie c’est la patrie d’abord » aimait-il rappeler. Arnaud Beltrame nourrissait depuis toujours une passion pour la France, sa grandeur, son Histoire, ses racines chrétiennes. Il possédait l’amour sacré de la patrie qu’il faisait passer avant sa mère et son père tels les vieux romains de l’Antiquité. Tout chez lui rappelle la France éternelle, celle que nous aimons et que certains veulent nous faire renier…Dans le monde cynique dans lequel nous vivons, où l’individualisme outrancier est devenu la règle, où le sens de la patrie n’existe plus, cet homme porte au plus haut les valeurs de notre Histoire (1339 création de la maréchaussée). Un gendarme, qui a fait le don de sa personne pour éviter le carnage que pouvait causer l’islamiste franco-marocain de la vieille cité de Carcassonne…

La France a besoin de héros. Nous ne l’avons que trop oublié…Le colonel Arnaud Beltrame vient de nous le rappeler avec fracas. L’homme grandit quand il tombe. La France a été édifiée par nos grands hommes. Tous ces personnages possèdent une portée éducative et pédagogique indéniable. Ils insufflent des valeurs de plus en plus rares, comme l’amour de la Patrie, le civisme, la citoyenneté, le goût de l’effort, le respect des lois et de l’Etat… Ils transmettent la croyance dans la promotion sociale, au mérite, au goût de l’égalité. Enfin et surtout ils créent véritablement « du lien national ». Le héros, est un personnage sur lequel nous projetons une capacité à préserver notre intégrité territoriale ou nationale. Il n’est rien d’autre qu’une réminiscence de l’image protectrice du père. La figure héroïque exerce aussi une fonction identificatoire. À travers son pouvoir apparaissent les peurs, les défaillances que nous aimerions compenser, dépasser, sublimer ; tel Saint-Exupéry dans sa volonté de se surpasser sans cesse : « l’homme se découvre quand il se mesure à l’obstacle » ou encore « ce que d’autres ont réussi moi aussi je peux le faire ».
La figure du héros, même idéalisé, est structurante pour les Français. Elle lui sert de guide et contribue à organiser ses engagements. Alors certes, il y a malheureusement bien longtemps que Guesclin, Bayard Turenne, le Grand Condé, Jean Bart, Duguay-Trouin, Lannes, Ney et Murat ont malheureusement disparu des programmes scolaires. Cette histoire perdue qu’Arnaud Beltrame aimait tant. À l’heure de la mondialisation, nous assistons à une uniformisation de nos modes de vie, de nos histoires et de nos façons de penser. Tous nos grands noms qui ont participé à la culture et au rayonnement de la France sont en train de disparaître dans les oubliettes de l’Histoire. Alors plus que jamais, si la France veut survivre, elle a besoin de nouveaux héros de la trempe d’Arnaud Beltrame…La Nation toute entière doit, rassemblée, lui rendre hommage !‪ Lisez avec dégoût l’article de Libération d’hier sur le “machisme” des saint-cyriens sans aucune objectivité historique ignorant tout de la tradition de nos armes. Arnaud Beltram est issu de la promotion 2001 de Saint Cyr qui est donc bien notre dernière fabrique de héros. ‬
La détestation des médias pour les militaires, la gendarmerie et la police confine à l’ignoble. Les gauchistes, souvent issus des classes aisées, passent leur temps à cracher leur venin à les traiter de fascistes, d’anti mariage pour tous, tout simplement parce qu’ils sont fidèles aux valeurs de notre grande Histoire. Police, Gendarmerie et Armée sont les nouveaux boucs émissaires de notre société altermondialiste et post coloniale qui vit, sans âme, dans la repentance. Et pourtant, si nécessaires, ces hommes gendarmes, militaires, policiers les sauveraient s’ ils étaient en danger. Samedi dernier chez Laurent Ruquier, Gérard Miller, le conseiller de Mélanchon a déclaré “Moi, vous savez, je n’aime pas trop les flics…” et le plateau tout entier a pouffé de rire. Sachez Messieurs de la télévision, et de l’université…, que la Police, la Gendarmerie et l’Armée sont les dernières institutions à tenir notre pays debout…
Honneur et Patrie pour le colonel Arnaud Beltrame mort pour la France et ses valeurs. « Honneur et Patrie » est la devise de la gendarmerie inscrite sur son drapeau. Honneur et Patrie comme jadis la devise de la Garde Impériale…
Après des années de défaitisme, il nous a rendu notre honneur, l’honneur de la France, notre combativité, notre esprit de résistance. Que son sacrifice ne reste pas inutile.

« Ceux qui pieusement sont morts pour la patrie
Ont droit qu’à leur cercueil la foule vienne et prie.
Entre les plus beaux noms leur nom est le plus beau.
Toute gloire près d’eux passe et tombe éphémère ;
Et, comme ferait une mère,
La voix d’un peuple entier les berce en leur tombeau »
Victor Hugo

Please follow and like us:

Laisser un commentaire